Publication : « Écrire sous l’Occupation. Du non consentement à la Résistance »

Les actes du colloque international « Écrire sous l’Occupation. Du non-consentement à la Résistance. France-Belgique-Pologne 1940-1944 » sortiront en librairie le 29 septembre aux Presses Universitaires de Rennes.

Organisé à Besançon en septembre 2009, dirigé par Bruno Curatolo et François Marcot, ce colloque interdisciplinaire (littérature et histoire)  entendait interroger les statuts, le rôle et le sens de l’écriture dans des situations contraintes par l’occupation allemande.  Il s’agissait notamment de confronter des registres d’écriture spécifiques, publics ou privés — journaux intimes, presse clandestine, théâtre, poésie, romans, lettres de fusillés, poésie populaire — et de revenir sur la diversité des conduites face à la défaite de 1940, à la présence allemande, à Vichy, à la répression et aux persécutions.

L’ouvrage s’organise en cinq axes : l’écriture intime ; l’écriture clandestine ; les formes littéraires ; les modalités de l’engagement chez les écrivains ; l’écriture face à la persécution et à la répression. Il propose une approche comparitiste : France, Belgique et Pologne.

Avant-propos, sommaire et auteurs sur le site des Presses Universitaires de Rennes : http://www.pur-editions.fr/